04/07/2013

Zosio (44)

 

Bravo, dans l’équipe de boulot nous sommes 9 personnes.  3 d’entre elles étaient sobres.  Patron ne boit pas 11 mois par an, mais dès début du stage (qui justement correspond au départ de sa famille), c’est reparti !  Et la soirée d’hier fut longue, très longue.  Le petit chien qui suit Dam comme son ombre, alcoolo notoire sans se l’avouer, est resté jusqu’à 3 h 30, et est rentré chez lui (heureusement à 500 m) dans un triste état, mais avec sa voiture !  Patron a encore prolongé, et le Dam qui avait bien profité de l’apéro a été récupéré par sa nouvelle compagne.  Bref, il n’y a que moi qui tiens encore le coup…  Nous en parlions ce matin, avec les deux sous-chefs, sans tabou me concernant, j’ai même parlé de mes réunions AA.  C’est dire si je me sens parfaitement à l’aise avec ça.  Je n’ai cependant pu m’empêcher de faire remarquer que Dam avait pris congé deux semaines pour arrêter de boire et être au top durant le stage, mais il a rechuté en une semaine.  Il y a la cure, et la post cure, les deux vont de pair, et à moins d’avoir une grande force morale, une détermination sans faille, il est impossible de réussir l’un sans se soumettre à l’autre.  C’est déjà par faiblesse que nous sommes passés par la cure.  D’autres ont arrêté par leur seule volonté.

 

Et puis…

 

Je viens de recevoir une déclaration d’amour !  Si !  Pas de tout près, non, d’Afrique de l’ouest !  Mon fils adoptif (c’est courant là-bas), le père de ma filleule africaine, notre guide de voyage en 2006, au Mali et au Burkina Faso.  Il a plus ou moins (sa date de naissance a été trafiquée) l’âge de Dam, aussi beau, grand et svelte, mais d’une autre couleur.  Nous sommes toujours restés en contact et avons encore voyagé au Ghana une autre année, ensemble (avec mon homme de l’époque qui finançait les voyages).  Bref, le voilà qui me supplie de vivre avec lui (ici évidemment), qu’il sera respectueux de moi (pas comme Dam), qu’il m’aimera sans faille et me rendra heureuse, tout comme son bonheur dépend de moi…  Evidemment !  Et si je ne crois pas celle-là, j’en croirai une autre hein !

 

Bref, situation embarrassante s’il en est.  Déjà que j’étais cougar, me voilà soumise au régime « toubab » !  Non, faut pas pousser là…  Je sature !

 

Et c’est sans compter sur les membres masculins des AA, dont un certain nombre de paumés commencent sérieusement à penser à me consoler, et à se reposer sur ma prétendue « force » morale.  Doucement, à petites doses, mais je sens que ça rôde autour de moi, que l’étau tend à se resserrer, au moment où j’ai le plus envie de ne pas développer de sentiments amoureux.  Non, pas pour moi, pas maintenant, foutez-moi la paix !!!!  Rien que la paix…  C’est possible de me laisser souffler ????

 

09:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.