24/07/2013

Zosio (54)

 

La malédiction du capricorne.

 

 

 

Le premier analysé fut mon petit frère.  Nous avions pu développer une certaine complicité, mais il me trahissait souvent en rapportant à ma maman mes petits écarts.  Et vieillissant, il est devenu un joyeux fêtard, et je le couvrais, je le couvais, je lui offrais des prétextes et les moyens pour faire ce qu’il avait envie, sans que cela s’apprenne dans la famille.  Après les problèmes d’alcoolisme de sa femme, elle a décrété que nous n’étions pas des personnes fréquentables, et il a renié la plupart des membres de sa famille, dont moi, presque en premier.

 

Le second a été mon premier amant.  Nous avions 15 ans, cela faisait presque une année que nous « sortions » ensemble, avec des coupures, d’autres flirts s’intercalant dans une histoire qui n’avait rien de passionnelle.  Nous étions seulement curieux, nous avions le même âge, et après avoir goûté à l’interdit, tout était dit, et l’histoire s’est terminée sans regret, de part et d’autre.  D’autres sont passés, sans laisser de marque indélébile.  Puis, lorsque j’ai décidé d’arrêter la pilule, en calculant, j’ai pensé que mon bébé serait un capricorne, comme le mari de ma sœur et mon frère, je trouvais cela intéressant, je m’entendais bien avec eux, je les appréciais.  Et mon fils est né capricorne (14 janvier), à la même date que mon beau-frère.  Ce même beau-frère cachait bien son jeu, il a détourné énormément d’argent à son employeur, et quand le pot aux roses a été découvert, le divorce à grands fracas suivit de peu…  Mon fils s’est révélé autiste à deux ans et demi, il n’a jamais parlé, c’est sans doute pour ça qu’il n’a pas pu arrêter de me parler !

 

Quand je vivais seule, j’ai croisé, au Festival International du Film Francophone (j’y étais chauffeur), un délégué cannois du « jeune festival » de Cannes.  Capricorne ascendant capricorne.  J’ai passé une nuit torride dans sa chambre d’hôtel, et nous nous sommes revus quelques semaines plus tard.  Mais le charme était rompu, nous nous sommes quittés, sans plus.  Les jeux étaient faits.  Il m’écrivait des lettres magnifiques, il était également écrivain…

 

Ensuite, j’ai rencontré celui qui est devenu l’équivalent de mon second mari.  Il avait 10 ans de moins que moi, et était capricorne (27 décembre) !  Là, je vivais enfin une véritable histoire d’amour, que je croyais devoir durer toujours…  Non, 13 années plus tard, son ancienne copine d’école débarque, elle est capricorne (du 24 décembre), elle brise ma vie…  Nous ne nous sommes jamais revus, malgré le fait que nous vivions toujours dans un cercle relativement étroit en distance kilométrique.

 

Je commence à me ronger les ongles, inquiète quant à cette malédiction.

 

Lorsque je retrouve du boulot, là où je suis encore aujourd’hui, mon patron est capricorne, du 14 janvier, comme mon fils, comme mon ex-beau-frère.  L’aventure débute, la liaison dure un an.  Il est marié et a 4 enfants.  Il s’agit encore une fois d’une histoire secrète.  Il me largue et j’en suis démolie durant un temps certain.

 

Puis, il y a Dam qui se pointe : capricorne du 24 décembre.  Je freine des 4 fers, non, je ne veux plus succomber à cette race de bête cornue !  Et pourtant, il y arrive, et je tombe éperdument amoureuse de lui.  L’histoire est connue maintenant, je ne m’étalerai pas là-dessus.

 

Et hier, je trouve le constat d’assurance de mon accrochage de la semaine dernière : mon petit vieux, il est capricorne, du 14 janvier aussi !!!  Heureusement, il est né en 1925 !  Je ne risque donc pas d’être séduite à nouveau…

 

Décidément, je suis victime d’une malédiction de la part des capricornes…  Et si en plus ils sont de l’année du chat, alors là, je prends mes jambes à mon cou et je pars le plus loin possible !!!!

 

Dorénavant, dès qu’un homme m’approchera, il devra d’abord me montrer ses papiers !  La conversation ne pourra débuter qu’après analyse des thèmes astraux.  Je n’ai plus de temps à perdre moi !

 

 

 

18:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Pas de crainte : l'homme est Taureau, ascendant Satyre, descendant Chivas Regal.

Écrit par : Un homme | 29/07/2013

Répondre à ce commentaire

Ouf ! Je peux donc continuer le dialogue !!!

Écrit par : Zosio | 30/07/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.