25/03/2014

Zosio (94)

L’activité reprend, les rêves changent un peu, sauf que ce matin, je rêvais de mes neveux et nièces, les frères et sœurs de l’autre apprenti Tarzan dans la jungle européenne.  Je les surveillais sur un parcours aquatique très naturel dans le jardin (imaginé) de mon ex-homme de longue durée et de ses parents puisqu’ils n’ont jamais été à même de couper le cordon ombilical, tout comme Dam et sa maman.  Et je récupérais les enfants (encore en bas âge), je devais les ramener, j’ignore où, et en passant en voiture, je voulais leur montrer ma nouvelle maison.  Il s’agissait d’une grande place forte en pierre avec une tourelle de défense dans un angle…

Ensuite, je voyais un médecin qui me montrait les photos de leurs visages sur lesquels des traces de moisissures ressemblant à des écorces d’arbre envahissaient leur nez, puis tout le visage.  Une autre personne apparaissait, me confiant des maillots de bains « répulsifs » de cette réaction cutanée causée par le ruisseau dans lequel ils avaient pataugé.

Et lorsque je me suis éveillée, je les ai comptés : ils n’étaient que quatre.  L’aîné manquait…

Non, toujours aucune nouvelle digne de ce nom.  Les questions demeurent, l’angoisse a disparu, elle n’apporte rien…

 

17:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Oh :(
Donc la réponse à ma question posée ailleurs, était là : aucune nouvelle ! :(
Curieux rêve...
T'embrasse xoxoxx

Écrit par : Khayaa | 29/03/2014

Répondre à ce commentaire

Je suppose que... toujours rien ? Je dis "je suppose" car tu en aurais parlé me semble-t-il ?!
Ceci dit, y a-t-il de nouvelles pistes, de nouveaux indices ou bien les recherches ont-elles cessé ?!
Quelle tristesse...
Zoubis xoxoox

Écrit par : Khayaa | 10/04/2014

Répondre à ce commentaire

Non, rien, les recherches se sont arrêtées, il est majeur. C'est maintenant le hasard ou une sinistre découverte qui le ramènera dans l'actualité.
Mon neveu est un naufragé de la société... Sur une île déserte ? Au fond de l'océan ?
L'incertitude risque de durer. Certains pètent un câble et prennent les armes pour tirer dans la masse, d'autres disparaissent. Dans un cas comme dans l'autre cela reflète un mal-être intense qui n'est pas une justification à la souffrance infligée...
Bisous, belle journée à toi.

Écrit par : Zosio | 10/04/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.