22/06/2014

Zosio (105)

Première journée d’été et une visite inattendue : Mon Pigeon !  Celui de l’an dernier qui avait passé une semaine de vacances à la maison.  Il porte trois bagues maintenant.  Je l’ai immédiatement reconnu, il s’est posé sur le toit de l’appentis maintenant végétal, exactement au même endroit que l’an dernier.  Je lui ai tout de suite parlé, et il m’a observée, attentif à mes mots de bienvenue.  Aucun pigeon ne vient jamais chez moi, j’ignore même s’il y en a dans le coin.  Ici, ce sont les bernaches, les mouettes (parfois), les poules d’eau et autres oiseaux aquatiques.  Et mon pigeon débarque, reconnait la maison malgré toutes les transformations effectuées pendant l’hiver quant aux toitures.

J’ai encore les graines achetées l’an dernier, je lui prépare sa gamelle et la dépose d’abord près de lui, oubliant que les chats n’attendent que ça.  Et tout de suite, ils sortent de mes fleurs où ils se cachaient du soleil, et atteignent le toit.  Mon Pigeon s’envole sur un toit voisin.  Je déplace sa gamelle sur la tablette de fenêtre de la salle de bain, endroit inaccessible pour les chats.  Il revient sur le toit de l’appentis, je monte lui montrer, pour la seconde fois, le nouvel emplacement de la bouffe (l’an dernier aussi j’avais dû faire ça).  Mais il reste interrogatif et attend sa pitance.  Je travaille dans le jardin, assise sur mon tabouret, j’arrache le trèfle qui envahit la pelouse.  Le fils est à mes côtés, assis sur une chaise, récupérant les extractions pour en remplir un sac destiné aux containers.  Pigeon prend son envol et vient se poser sur mon dos !  Le fils est surpris, mais pas tant que ça, habitué aux envolées de Prosper.  Je ne bouge pas durant un moment, puis je tente de le regarder, et mon mouvement provoque sa fuite.  Je monte une troisième fois à l’étage pour lui montrer sa salle à manger.  J’ouvre grand la fenêtre, je l’appelle, il finit par se poser sur l’appui de fenêtre.  Je lui parle, il me regarde.  Je me recule pour ne pas l’effrayer.  Il commence à manger.  Je quitte la pièce sur la pointe des pieds.

Je suis ébahie, j’ai envie de penser qu’il est messager de quelque nouvelle (ou un rappel de ma situation de pigeonne ?).  Comment, après une année, a-t-il pu revenir chez moi ?  Développer encore plus de familiarité ?  L’esprit animal me surprend vraiment.  Et qu’on ne vienne pas me dire qu’ils sont exempts d’intelligence et de mémoire !

J’espère que « Mon Pigeon » restera encore quelques jours, comme l’an dernier.  J’espère qu’il reviendra encore aussi.  Au fait, ça vit combien de temps un pigeon ???DSCN2924.JPG

08:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Sais pas combien de temps ça vit un pigeon, mais y en a qui sont pigeons toute leur vie... Bon, d'accord, elle est un peu facile, celle-là, mais c'est dimanche et vais pas me les essorer à faire dans le génial. Allez, te souhaite encore beaucoup de plaisir avec ton pigeon...

Écrit par : Un homme | 22/06/2014

Répondre à ce commentaire

entre 5 et 10 ans paraît il...

Écrit par : _Petit Sucre_ | 24/06/2014

Répondre à ce commentaire

Ah, super ! J'espère qu'il reviendra encore me saluer. Il est resté un peu plus de 24 h. Et dimanche après midi, il restait près de moi et mon fils, à tourner sur le sol à moins d'un mètre de nous. Je me suis assise sur la pelouse, il est venu sur mon pied, puis ma jambe, puis mon bras... Je lui parlais, il m'observais, mais quand j'ai moulu le toucher, il s'est envolé. J'ai adoré !

Écrit par : Zosio | 24/06/2014

Répondre à ce commentaire

Génial ça... un pigeon revenant :-)

Écrit par : Rubynessa | 28/06/2014

Répondre à ce commentaire

D'où j'en déduis que si les hommes (enfin ceux que j'ai côtoyés) n'ont pas de reconnaissance, les pigeon en ont eux !

Écrit par : Zosio | 28/06/2014

Répondre à ce commentaire

Moi, j'ai un corbeau. C'est presque moins sympa pour certains. Mais moi, j'aime bien. :)
Bon dimanche.

Écrit par : Karleman | 29/06/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.