28/06/2014

Zosio (106)

Mon messager volant est reparti, mais auparavant, il m’a encore gratifiée de quelques familiarités, il est monté sur mon pied, puis sur ma jambe, puis sur mon bras, alors que je m’étais assise sur la pelouse et que le fils était à côté de moi.  Lorsque j’ai voulu approcher ma main libre, il s’est envolé…

Mardi, au bureau, mon GSM m’a interpellée, il s’agissait de l’institut du fils pour une mauvaise nouvelle : un de ses compagnons de vie était décédé.  41 ans.  Sans entrer dans les détails, il devait s’agir d’une récidive d’un cancer, et à 41 ans, ça va très vite.  Le fils a sans doute participé à la cérémonie, le fils va peut-être manifester de la tristesse, du vague à l’âme, et même s’il n’en manifeste pas, cela ne signifiera pas qu’il ne ressent pas de sentiments.  Son problème est de les exprimer.  Je serai attentive à respecter son ressenti dans les prochaines semaines.  Ce départ implique donc une nouvelle arrivée dans son cercle de vie, j’espère que ce souffle nouveau s’intègrera bien au groupe de base.

Le même soir, alors que nous finissions le repas, le papé et moi, il m’interpelle :

-        Qu’est-ce qu’il fait là ton pigeon ?

Effectivement, un pigeon est sur le sol, du côté route, blotti près de la poubelle du voisin.  Non, ce n’est pas « Mon Pigeon », c’est seulement un pigeon.  Mais pourquoi ne bouge-t-il pas ?  Il est bagué, c’est aussi un pigeon de concours.  N’étant pas à un pigeon près, je vais m’enquérir de son état.  Il se laisse prendre sans manifester la moindre rébellion.  Nous relevons le numéro inscrit sur sa bague, il vient des Pays-Bas, sa bague date de 2013.  Je le place dans une cage vide que je garde dans la cave pour le cas où, parce que je l’avais achetée pour Prosper lorsqu’il sort au jardin, mais Prosper refuse d’entrer dans cette cage !  C’est une cage de canari ça !

Le pigeon ne bouge pas, ne mange pas, ne boit pas.  Les chats s’intéressent à lui d’un peu trop près, je le parque pour la nuit dans l’appentis du jardin et je cherche sur le net les sites où le déclarer à son propriétaire.  Evidemment, tout est en néerlandais, mais au hasard, j’écris mon message sur deux sites distincts.

Le lendemain matin, je file d’abord voir le pigeon, il est toujours dans la même position qu’hier soir, à la différence qu’il ne bouge plus du tout !  Ses yeux sont restés ouverts, il est mort, peut-être d’épuisement…

Deux réponses arrivent dans ma boîte mail suite à mes annonces sur les sites.  L’un est en français, et je ne peux qu’annoncer la perte de la bête.

Evidemment, ça m’attriste un peu, c’est nettement plus valorisant de le voir se remettre, reprendre vie, puis qu’il continue sa route dans le ciel !  Pas cette fois.

L’insolite de l’histoire est quand même d’avoir deux pigeons en trois jours qui me rendent visite. 

Oui, maman me l’a toujours dit :

-        Mais pourquoi tous les animaux malades, perdus ou n’importe quoi tombent-ils toujours chez toi ?  Tu ramasses tout ce qui passe, personne n’a jamais ça et toi tout le temps !

-        Ben oui maman, et les avec les hommes, c’est du pareil au même !  Je me ramasse tous les bras cassés, tous les handicapés, et le seul fils que j’ai pondu, j’ai réussi à l’avoir handicapé aussi ! 

 

Sûr, j’ai été marquée à la naissance par une bonne fée parce que le contact et l’acceptation de la faiblesse des autres n’est pas donné à tout le monde…

19:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Il y a des gens qui n'extériorisent pas leurs sentiments de peines devant un deuil. Moi, c'est mon cas.

Écrit par : Karleman | 29/06/2014

Répondre à ce commentaire

Oui, c'est curieux cette histoire de pigeons, à moins que tu habites une grande ville comme Paris où il y en a beaucoup ...
Quant aux bras cassés... je ne sais que dire. Peut-être pourrais tu essayer de modifier tout doucement ta manière d'être pour que les "bras cassés" aillent voir un peu ailleurs si tu y es ? ;-)
Bon dimanche Zosio. Bisous

Écrit par : _Petit Sucre_ | 29/06/2014

Répondre à ce commentaire

Non, je n'habite pas une grande ville, seulement un petit village, mais qui est survolé par les pigeons de concours qui suivent sans doute le sillon de la Meuse comme ligne de direction. Il y a très peu de pigeons sauvages ici.
Et les bras cassés, je crois qu'ils ont un flair très développé, mais je modifie doucement mon mode d'approche, ça vient, ça vient...
Bises !

Écrit par : Zosio | 29/06/2014

Répondre à ce commentaire

Oui oui! je crois aussi que les gens savent très bien ce qu'ils peuvent "demander" et à qui ils le peuvent... à "nous" donc de modifier aussi tout doucement les choses, même si ce n'est pas toujours évident quand on a toujours fonctionné comme cela ou qu'on y trouve un certain réconfort - enfin je pense - c'est une manière comme une autre d'exister ... là je parle pour moi je ne me permettrai pas de dire cela pour qui que ce soit d'autre
Bisous Zosio et beau dimanche à toi! sous la pluie je le crains, en Île-de-France en tout cas il pleut !

Écrit par : _Petit Sucre_ | 06/07/2014

Répondre à ce commentaire

Je vais faire un post pour te répondre Petit Sucre ! Bon dimanche pluvieux, c'est mon jardin qui se réjouit !

Écrit par : Zosio | 06/07/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.