02/09/2017

Quelques années plus tard

Quelques années se sont passées, je n’ai plus écrit une seule ligne !

Mais j’ai lu, j’ai tellement lu !

 

J’ai cultivé la solitude absolue, ne vivant qu’à répétition les trahisons, ne croisant que des manipulateurs pervers déterminés à entamer le combat avec une lutteuse de premier choix, j’ai opté pour l’économie de mon énergie qui s’effiloche au fil des années au seuil de la soixantaine.

 

Je me souviens avec nostalgie d’un temps où le blog était un espace d’expression utilisé avec jubilation par un grand nombre de bloggeuses(eurs), de l’amitié qui s’y développait, de la gratuité de l’échange entre personnes, de la sympathie naissant spontanément à la lecture des récits de vies anonymes semblables à la nôtre par différents points.

 

Cela ressemblait à un « groupe de parole », ça s’apparentait à une thérapie par l’expression et l’écoute, la bienveillance, le soutien, la compréhension, l’échange d’expérience.

 

J’imagine qu’aujourd’hui la plupart des bloggeurs raconteurs d’histoires se sont tournés vers la simultanéité, la brutalité et l’hypocrisie de facebook et autres plateformes de même type où se côtoient la laideur, l’ignorance, les contre-vérités, …

Et j’en fais partie !  Je m’y suis inscrite !  Et je n’y ai pas trouvé de plaisir, je n’ai rien trouvé à partager (ou si peu), et mon souci de rester dans la discrétion va à l’encontre de ces médias qui prônent la mise en avant de l’individualité, à n’importe quel prix, surtout au prix du mensonge.  La mise en scène de l’auto-publicité…

 

L’envie d’écrire reviendrait-elle ???

 

Et si cela était le cas, ce ne serait justifié que par mon plaisir personnel, qu’importe si j’ai, ou non, des « lecteurs », qu’importe si je n’ai pas de commentaires, qu’importe d’écrire dans le vide.

 

Mon monde est vide, épuisé.  Il reste des souvenirs de défunts, tellement de défunts…  Il reste la vie du fils handicapé à préparer pour l’après-maman, c’est prêt d’un point de vue administratif, mais ça ne le sera jamais tout à fait, il y aura toujours des situations qui surgiront, qui moduleront ces dispositions, qui les mettront à mal, qui le mettront en danger.

11:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Bon retour parmi nous! Personnellement je trouve toujours des oreilles attentives et sympathiques sur mon blog...je dirais même je crois y avoir des amis en tout cas des soutiens... Et puis j'écris d'abord en tout égoïsme pour moi parce que cela me fait du bien... Alors continue et à bientôt

Écrit par : manoudanslaforet | 05/09/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour Manou dans la forêt et merci pour ton commentaire. Je vais faire un tour sur ton espace, faire connaissance...
à bientôt.... sur la pointe des pieds...

Écrit par : Zosio | 05/09/2017

Chère Zozio
Eh bien tu vois je suis toujours fidèle à la blogo et par un hasard extraordinaire, je relisais un ancien billet que j'avais écrit en 2015 sur le sujet du maquillage, et trouvant un de tes commentaires, j'ai cliqué sur ton pseudo et je suis tombé sur ton nouveau billet .
N'est-ce pas extraordinaire ? Je crois qu'il n'y a pas de hasard, juste de la synchronicité.
Comme toi, je pense que Facebook n'est pas un lieu très convivial et je préfère de loin m'exprimer sur mon blog. Je t'embrasse
Céleste

Écrit par : Celestine | 12/09/2017

Répondre à ce commentaire

Mais voilà Célestine !
Heureuse de te lire, heureuse de cette simultanéité !
Il faut que je retrouve les "liens" anciens, et bien sûr les commentaires seraient une bonne source de remise à jour.
Les changements de pc me font chaque fois perdre des pistes que je suivais le yeux fermés, d'un seul clic...
Je me conditionne à une réorganisation interne me permettant de reprendre contact avec une activité d'échange qui m'apportait bien du bonheur...
Je t'embrasse également !

Écrit par : Zosio | 12/09/2017

Bonjour Zosio
C'est bien aussi parfois de faire des pauses mais j'avoue que bien égoïstement je suis sincèrement contente de ton retour.
Je me rappelle trop bien des débuts de blog passés dans une grande convivialité, pour ne pas dire hilarité, et petit à petit les parties de rigolades se sont espacées, on a été rattrapés tous et toutes par la réalité .. et puis comme tu le dis beaucoup de personnes sont parties sur FB où on ne retrouve pas du tout la chaleur et l'intimité des blogs, qui eux, sont désertés. Enfin pas par moi, tu me connais, je les multiplie comme des petits pains :-)
Je te souhaite un bon retour parmi nous et je te fais de gros bisous!

Écrit par : Ambreneige | 12/09/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.